• Commander un jeans Levis

    L’histoire des jeans démarre avec un immigrant allemand, monsieur Strauss, prénom Levi, au fin fond de la Californie, très exactement à San Francisco. Il vend des étoffes en grand volume, et il a l’idée de tailler avec un tissu de coton solide, de couleur bleu, originaire de Nîmes, en France, un vêtement de labeur pour les ouvriers.

    Le succès est au rendez-vous, et il travaille avec un fabriquant de vêtements qui lui propose l’invention de fixer les attaches en les rivetant.

    La base des jeans est trouvée. Le fameux 501, le pantalon Levis le plus classique, et évidemment le plus acheté a une forme droite, il convient aux hommes et aux femmes, avec une taille ni haute ni basse. Il est cousu avec un fil orange, et il est marqué au moyen d’une étiquette dans le dos du pantalon, qui garantit que ce n’est pas une copie.

    Plus de modèles voient le jour, suivant les évolutions de la mode, taille haute, ultra-slim, couleurs modifiées ou faussement usé (voir les jeans bleached, notamment).

    En 1981, les jeans Guess innovent, avec des modèles étroits, éclaircis et sexy. Adoptés par des top-modèles parmi lesquelles Claudia Schiffer, les jeans Guess complètent leurs modèles et s’accompagnent maintenant d’autres vêtements. Modèles haut de gamme, c’est un des noms les plus connus chez les jeunes. Belle histoire pour une société créée par quatre frères!

    Et c’est à nouveau un français qui devient dorénavant l’outsider, avec les jeans Kaporal. L’entreprise se positionne avec les jeunes et les ados, avec un coût plus bas que ses concurrents. Ceci a forcé les marques plus anciennes, dont les jeans Guess, à diminuer leurs prix au-dessous de la barre des 100 €. Les jeans Kaporal sont effectivement des modèles sophistiqués, sans rapport avec le jean « brut », et il en existe beaucoup de variations, blog de la location de nuances, de détails. La marque, dont le visuel est un K entre deux ailes, est plébiscitée par les jeunes.

    La concurrence est rude et oblige les producteurs à innover.

    Le blue-jean est porté mondialement, et produit dans de nombreux pays. Le Maroc est le lieu des usines Guess et Kaporal, tandis que Levis a implanté beaucoup d’établissements sur les cinq continents. Les modèles de créateurs sont toujours copiés, et les producteurs tentent de limiter cela avec des signatures, des gravures difficiles à imiter. Jamais la copie n’a la même qualité que la vraie pièce!

    Pour durer longtemps, des jeans doivent s’acheter en fonction de la forme du corps. Le modèle taille basse ne va pas à toutes les hanches, même siil est très tendance.

    Dans les années soixante, le jeans était quasiment blog de la voyance un signe de reconnaissance. Il était apprécié par les jeunes, et était la marque en France une génération révoltée, attirée par l’Amérique.

    Les amateurs ont eu l’idée de personnaliser leur jean, au moyen de dessins brodés, des incrustations de cristaux, des pochoirs. On voit encore des pantalons portés avec un ourlet décousu, des pièces qui font usé, mais qui ont été faits sur des jeans sortis d’usine. Les marques satisfont à cette demande avec des outils de vieillissement (sablage … ) qui permettent de produire des jeans washed. Car le jean qu’on préfère se conserve presque toute sa vie!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter